Mardi 16 Septembre 2014

Contact site

Qui est en ligne ?

Nous avons 4 invités et aucun membre en ligne

La FNOSAD                       Barbançon

 

 Le 31 mars 1966 naissait la FNOSAD. Ce sigle désignait une nouvelle organisation du monde apicole français : la Fédération Nationale des Organisations Sanitaires Apicoles Départementales.

Deux hommes jouèrent un rôle essentiel dans sa création, deux apiculteurs franciliens : André Regard et Lucien Adam. Deux Docteurs Vétérinaires les encouragèrent puis les épaulèrent, l’un à Paris au Ministère de l’Agriculture (Dr Pillon), l’autre à Nice au Laboratoire de Pathologie des Abeilles dont il était le Directeur (Dr Maurice Rousseau).

Regroupant les Groupements de Défense Sanitaire Apicole existant dans chaque département à cette date, la FNOSAD avait pour mission essentielle de prévenir et d’enrayer le développement de toutes les affections des abeilles et d’assurer leur éradication. Les objectifs que les fondateurs lui avaient assignés n’ont jamais varié. Les années passant, au fur et à mesure de leur création, les nouveaux groupements sanitaires ont rejoint la FNOSAD et, aujourd’hui, la quasi-totalité des départements français y adhérent.

Une des premières actions de la FNOSAD a été d’obliger le Ministre de l’Agriculture à mettre en place des cours appelés cours itinérants afin de former un corps d’apiculteurs spécialisés appelés agents sanitaires apicoles (ASA). Dispensés au nombre de trois par année et attribués par les services de la Santé Animale du Ministère de l’Agriculture, ces cours forment les spécialistes apicoles, maillon essentiel des actions sanitaires apicoles. Ces agents sont nommés suite à un cours d’une semaine, terminé par un examen. Les ASA assurent la surveillance des ruchers au point de vue prophylaxie sous l’autorité du Directeur départemental des Services Vétérinaires.

Lignée de ruches

Toujours dans le même esprit, la FNOSAD a obtenu que soit organisé chaque année, en automne, au Laboratoire de Pathologie de Nice, un cours technique supérieur de trois semaines destiné à former les assistants départementaux dont le rôle est de coordonner les activités des agents sanitaires et de seconder, voire de remplacer au niveau apiculture, le Directeur des Services Vétérinaires.Pour différentes raisons, ces cours ont été supprimés.

Depuis lors, le corps des ASA prend de l’âge et ne se renouvelle pas.

Lire la suite